fbpx

Cette transition de la «moralité publique» vers la «santé publique»

CONTREPOINTS: Pendant des décennies, les défenseurs de la « vie saine » (Clean Living) ont poussé les législateurs à réprimer des produits comme le tabacl’alcool ou même le café. Maintenant que les arguments moralisateurs se montrent moins efficaces, les promoteurs de l’État-nounou plaident pour le même type de réglementations, dans l’intérêt de la « santé publique ». Sont-ils vraiment différents de leurs précurseurs moralisateurs ?

Read more

Scroll to top