fbpx

2,4 millions de fumeurs au Royaume-Uni se tournent vers la vape pour arrêter

VAPOTER le débat s'échauffe à nouveau. Alors que l'Organisation mondiale de la santé vient de publier une déclaration qui verse de l'eau froide sur l'utilisation du vapotage pour aider à réduire la consommation de tabac, des preuves au Royaume-Uni (UK) continuent de montrer qu'il est très efficace pour aider les fumeurs à arrêter les cigarettes traditionnelles.

Une enquête récemment publiée par un défenseur de la lutte antitabac au Royaume-Uni a révélé que près des deux tiers (64,6%) de sa population de vapoteurs composée d'adultes sont d'anciens fumeurs qui ont arrêté de fumer avec la vape, la proportion augmentant d'année en année. Ce chiffre se traduit par environ 2,4 millions de vapoteurs qui sont d'anciens fumeurs.

De plus, la proportion de non-fumeurs reste faible à 4,9% soit environ 200 000 adultes.

Selon l'Action on Smoking and Health (ASH), il y a 3,6 millions de vapoteurs au Royaume-Uni en 2021, soit environ 7,11 TP2T de sa population totale.

Sur la base de l'enquête, la plupart des utilisateurs actuels d'e-cigarettes qui sont d'anciens fumeurs déclarent qu'ils vapotent pour les aider à arrêter (36%) et pour les empêcher de fumer (20%), ce qui renforce l'affirmation selon laquelle le vapotage aide les fumeurs à arrêter de fumer. cigarettes.

Selon l'enquête annuelle sur la population du Royaume-Uni, la prévalence du tabagisme chez les adultes âgés de 18 ans et plus en Angleterre a considérablement diminué. En 2011, 19,8% d'adultes fumaient, tombant à 13,9% en 2019, soit une baisse de 7,7 millions de fumeurs en 2011 à 5,7 millions en 2019.

En fait, des rapports publiés au fil des ans par Public Health England (PHE) ont révélé que le vapotage est 95% moins nocif que la cigarette conventionnelle et aidait 20 000 personnes à arrêter de fumer chaque année. PHE affirme également que les cigarettes électroniques sont l'aide la plus populaire utilisée dans les tentatives d'arrêt des fumeurs au Royaume-Uni.

En 2020, 27,2% de personnes ont utilisé un produit de vapotage lors d'une tentative d'arrêt au cours des 12 derniers mois, contre 15,5% qui ont utilisé une thérapie de remplacement de la nicotine (TRN).

Il a également déclaré que les inquiétudes concernant l'utilisation de la cigarette électronique comme passerelle vers le tabagisme chez les jeunes n'étaient pas étayées par des preuves au Royaume-Uni, où le vapotage régulier chez les jeunes qui n'ont jamais fumé est inférieur à 1%.

En outre, les preuves d'un essai contrôlé randomisé ont révélé que le vapotage était presque deux fois plus efficace que la TRN pour aider les fumeurs à arrêter de fumer dans un cadre de service d'arrêt du tabac en Angleterre, et un examen systématique des preuves a conclu qu'il existe des preuves de certitude modérée que e -les cigarettes avec nicotine augmentent les taux d'abandon par rapport aux e-cigarettes sans nicotine et par rapport aux TRN.

En Malaisie, une enquête commandée par Malaysian Vape Industry Advocacy (MVIA) a révélé que 88% de vapoteurs malaisiens qui fumaient des cigarettes ont réussi à arrêter de fumer à l'aide de la vape.

Le même sondage a également révélé que 79%, qui vapote et fume actuellement des cigarettes traditionnelles en même temps, a réduit son tabagisme depuis qu'il a commencé à vapoter.

De toute évidence, le rôle du vapotage pour aider les fumeurs à arrêter définitivement les cigarettes traditionnelles ne peut être ignoré.

LIRE L'ARTICLE ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

proche