fbpx

Non, « l'effet passerelle » n'existe pas ! Souvent accusée par ses détracteurs de mener les jeunes vers le tabac, la vape a vu son image écornée. Soube de vários relatórios da comunidade científica, uma associação internacional e independente de consumidores públicos, um estudo muito complicado que mostra o absurdo dessa hipótese.

«Le vapotage et le mythe de l'effet passerelle». Tel est l'intitulé du rapport publié par le Centro de Escolha do Consumidor (CCC). Esta associação internacional de consumidores também está pensando sobre esta teoria, porque o cigarro eletrônico constitui uma porta de entrada para o tabagismo diário, especialmente para os jovens. 

Une théorie tellement pratique pour réglementer la vape

« É urgente recuperar uma perspectiva científica e independente, sobre a qual você pode pedir aos governantes para melhorar o bem-estar dos consumidores », indicado no preambule les relatores de l'étude. Car cette « méfiance » vis-à-vis de la vape est souvent véhiculée sans le moindre fondement ni démonstration. C'est notamment le cas du récent relacionamento SCHEER, censé éclairer la Commission européenne. Celui-ci se content d'afirmar qu'il y aurait « de fortes preuves que les cigarros eletrônicos constituem uma porta de entrada vers le tabagisme chez les jeunes » … sans pour autant les présenter explicitement.

Portanto, certos dirigentes s'appuient sur cette théorie pour réglementer le marché. Et tomar decisions qui privent de nombreux adultes du « substitut nicotinique le plus efficace à ce jour, au moins 95 % mais perigoso que o cigarro », selon de nombreuses agences de santé comme Saúde Pública Inglaterra. On pense notamment à l'interdiction des e-líquidos aromatizados em certos Estados americanos, à une perspective similar aux Pay-Bas ou encore à l'interdiction totale de la vape en Índia ou aux Filipinas

O reexame do TPD, que deve ser mencionado sobre a luz do relatório SCHEER, também pode ser suivre a mesma voz. Para esclarecer os debates, o Consumer Choice Center apresenta a síntese de todos os estudos científicos sobre o autor do vape e retient quatre raisons principales pour lesquelles l'effet passerelle n'existe pas. « L'e-cigarette est une porte de sortie du tabagisme, et non une porte d'entrée », indiquent-ils em conclusão.

Em substância, il s'agit des points suivants: 

  • A nicotina não é o problema, pois são toxinas nos cigarros que são perigosas.
  • L'e-cigarette ajuda adultos a parar de fumar.
  • Le vapotage ne conduit pas au tabagisme chez les adolescentes, d'après des études statistics et scientifiques.
  • L'interdiction des arômes ne résoudra pas le problème: elle ne fera que priver les vapoteurs du substitut tabagique le plus efficace a this jour.

Uma má interpretação do papel da nicotina

Le rapport s'ouvre par un rapel très important : « L'e-cigarette is apparue en ciblant les consumidores de cigarros convencionais avant tout, en particulier les plus gros fumeurs, afin de les aider to stop. » En clair, la vape ne s'adresse pas a ceux qui n'ont jamais fumé.

Comme l'a rapel récemment l'Anses, os cigarros clássicos gratuitos mais de 7 000 substâncias tóxicas en brûlant. 69 d'entre eles são potencialmente cancerígenos. « A dependência dos fumos deve-se a uma combinação de nicotina e de outros ingredientes da fumaça do tabaco, devido a um comportamento condicionado (o “ritual do fumo”), indiquem os relatores. Na ausência da fumaça do tabaco, o potencial de dependência da nicotina é muito fraco, de modo que a maioria dos vaporizadores ressente uma pressão tão viciante que os vaporizadores ».

En s'appuyant sur une étude du Serviço Nacional de Saúde Britânico, le Consumer Choice Center rappelle ceci : « Se a nicotina corresponde à substância viciante dos cigarros, ela é totalmente sem perigo. Tous les risques proviennent des milliers de substancias chimiques de la fumée de tabac, dont un grand nombre sont toxices. Substitutos nicotínicos são usados a partir de três nombreuses années para ajudar as pessoas a parar de fumar, e isso são tratamentos sem perigo ».

Além disso, a nicotina não é um problema nos substitutos clássicos, mas não é mais na vaporização. Ou alors des milliers d'individus seraient devenus aux patchs ou aux gommes à mâcher, ou les auraient adoptés sans expérience tabagique antérieure. En France aussi, em um observé cette méconnaissance des risques entre vapotage et nicotine, y compris parmi les médecins.

L'e-cigarette, un rempart eficaz contre le tabagisme

Les rapports qui démontrent l'eficácia de la vape dans le sevrage tabagique s'acumulent depuis plusieurs années. L'étude du Consumer Choice Centre reprend les principaux d'entre eux.

Il ya tout d'abord l'étude de l'Academias Nacionais de Ciências, Engenharia e Medicina dos EUA, source pourtant utilisée par les pouvoirs publics américains. Elle démontre que le nombre de fumeurs n'a jamais été aussi faible, aux États-Unis, passando de 21 % da população em 2005 a 14 % em 2018. -cigarro. Isso é soulignent « la prevalência tabagique s'est réduite de plus en plus rapidement, au fur et à mesure de la popularité du vapotage aux États-Unis ».

Les relatores du CCC citam également l'étude du Jornal de Medicina da Nova Inglaterra, dont nous nous sommes déjà faits l'écho. Il en ressort que le vapotage est deux fois plus efficace que les autres substituts nicotiniques. Enfin, ils reprennent les travaux d'Ação sobre Tabagismo e Saúde, en Angleterre, qui montrent que « seul 0,3 % de non-fumeurs sont de vapoteurs en 2020, alors qu'ils étaient 0,8 % en 2019 ». Une baisse significativa et un pourcentage très faible, qui montrent que le vaporage n'interesse pas réellement ceux qui n'ont jamais fumé.

Pas d'effet passerelle observé chez les adolescentes

Este é o principal argumento dos adeptos da teoria do «effet passerelle»: o vape séduirait les adolescentes nunca fume, au point de les rendre accro à nicotine. Le rapport SCHEER indica ainsi qu'il existerait « de fortes preuves que les cigarros eletrônicos constituem uma porta de entrada vers le tabagisme chez les jeunes ». C'est aussi le point de vue de Jerome Adams, le chirurgien général des États-Unis, que qualifica « d'épidémie » a popularidade do vape entre os adolescentes. Sous-entendu: ce serait tous des fumeurs en puissance.

C'est d'autant plus étonnant que l'on retrouve essencialmente des études… qui démontrent le contraire. O Consumer Choice Center cita também os trabalhos de Colin Mendelsohn e Wayne Hall, publicados no Jornal de Política de Drogas. Ces recherches montrent qu'au moins 70 a 85 % des teens ont ensaiaram la vape avoir déjà commencé a fumer et que le vapotage régulier est très rare chez les teens. « Contrariamente à hipótese do efeito passerelle, a vaporização parece fazer com que desvie um pouco dos jovens expostos a um risco elevado de estar junto ao cigarro clássico », concluent les chercheurs.

O relatório do CCC cita também os trabalhos do departamento de ciência comportamental de l'University College of London. Forts de la synthèse d'une quinzaine d'études, les chercheurs afirmam que « l'effet passerelle chez les adolescentes n'a pas été démontré »

Na realidade, o relacionamento SCHEER ou Jerome Adams aparece essencialmente no estudo de Pesquisa Nacional de Tabaco Juvenil, realizado em 2019. Elle montre que 27,5 % des lycéens américains ont ensaiado au moins une fois la vape em les 30 derniers jours. « Le problem avec ce chiffre, souligne le Consumer Choice Center, c'est qu'il met tous les consommateurs dans le même panier. Ce n'est clairement pas la même escolheu, entre quelqu'un qui a tire une fois une bouffée sur l'e-cigarette d'un am lors d'une noirée, et un utilisateur quotidien. Si l'on catégorise davantage les uses, on constate que seusls 2,1 % de adolescentes non fumeurs utilisent fréquemment l'e-cigarette. Em paralelo, les données d'Ação sobre Tabagismo e Saúde montrent que le tabagisme chez les adolescentes est plus bas que jamais. Les e-cigarettes sont bien moins attrayantes pour les adolescentes qu'on veut le croire. » 

L'interdiction des arômes ne résoudra pas le problème

Pour expliquel'effet passerelle, ses adeptes mettent surtout en avant «l'attractivité» des e-liquides aromatisés. C'est d'ailleurs pour cette raison que plusieurs gouvernements les interdisent ou cherchent à les bannir.

L'étude du Consumer Choice Center cite, à l'inverse, le rapport Pesquisa domiciliar sobre estratégia de medicamentos, na Austrália. Il montre que la majorité des adultes (54 %), et encore plus de jeunes adultes (72 %), esseient la vape por curiosidade. La notion d'arômes or de goût est finalement la moins souvent éoncée pour se mettre au vapotage. 

Les relatores évoquent aussi « o efeito profundo negativo na sociedade » qu'aurait l'interdiction totale des e-líquidos aromatizados. Ils rappellent que les deux tiers des vapoteurs atuels les plebiscitet, selon plusieurs études. Et ils citent l'étude de Yale montrant que de tels e-liquides sont « 2,3 fois plus efficaces que les e-liquides au goût tabac », dans l'arrêt du tabagisme. « Não é razoável pensar que as restrições e proibições de e-líquidos aromatizados irão limitar a eficácia da vaporização na medida em que parar de fumar, e correr o risco de ramener os vaporizadores contra os cigarros », conclusivos.

Em conclusão

Após esta síntese de estudos que vient tordre le cou à la théorie de l'effet passerelle, les chercheurs indicam que « Os cigarros eletrônicos estão à frente de toda uma porta de saída do tabaco, e não de uma porta de entrada […] Le discurs antivape joue en faveur des decideurs politiques qui cherchent a « paterner » les consummateurs et a limiter your choix. Uma abordagem é désastreuse et sensata à santé des fumeurs, para que a vaporização seja um muito útil seu sauvant la vie ».

Ils rappellent que « cet outil »est donc censé s'adresser a des fumeurs désirant arrêter. Parmi les recommandations du rapport, ils préconisent ainsi l'interdiction de la vente aux mineurs ainsi que le maintien de tarifs abordable pour les adultes.

Publicado originalmente aqui.

Deixe um comentário

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

Esse site utiliza o Akismet para reduzir spam. Aprenda como seus dados de comentários são processados.

Role para cima