fbpx

Ignorez les histoires sanglantes de l'entreprise et augmentez la taxe sur le tabac, a déclaré Putrajaya

PETALING JAYA : Un ancien responsable du ministère de la Santé a exhorté le gouvernement à recommencer à augmenter les taxes sur le tabac, affirmant que c'est le moyen le plus efficace de décourager le tabagisme.

L'expert en lutte antitabac, le Dr Zarihah Mohd Zain, qui a contribué à l'élaboration de la réglementation antitabac en Malaisie, a exhorté le gouvernement à multiplier par cinq la taxe.

Elle a déclaré que le gouvernement devrait ignorer les "histoires sanglantes" des fabricants de cigarettes. Les entreprises ont trompé le gouvernement pour qu'il n'augmente pas la taxe sur le tabac au cours des cinq dernières années, afin de contrer la vente de cigarettes de contrebande moins chères, a-t-elle déclaré.

"Si nous recommencions à augmenter la taxe, cela entraînerait une hausse des prix des produits du tabac, un bon moyen de réduire la demande pour les fumeurs", a-t-elle déclaré à FMT.

« Depuis cinq ans que le gouvernement n'a pas augmenté la taxe, a-t-il réussi à résoudre le problème de la contrebande ? Pas du tout », a-t-elle déclaré. "En fait, c'est comme ça que l'industrie du tabac a trompé le gouvernement."

Zarihah a dit qu'elle croyait que la principale cause de cigarettes du marché noir était la corruption parmi les agents chargés de l'application des lois qui ont permis aux produits illégaux d'entrer dans le pays.

Elle a déclaré que le gouvernement devrait simultanément mettre fin à la vente de cigarettes hors taxes et commencer à enquêter sur les agents de la force publique pour corruption.

Zarihah a déclaré que bien que l'industrie du tabac génère des revenus pour le pays, le gouvernement est également chargé de couvrir le coût des programmes de sevrage tabagique. « Cela n'en vaut tout simplement pas la peine. Le gouvernement doit se rendre compte que cette industrie est une source de revenus pour la Malaisie », a-t-elle déclaré.

Le ministre de la Santé, le Dr Adham Baba, a déclaré hier au Dewan Rakyat que le gouvernement pourrait envisager d'utiliser les taxes sur les cigarettes et le tabac pour financer des programmes anti-tabac. Il a dit qu'il y avait environ 4,8 millions de fumeurs dans le pays, soit 21% de la population.

La Fédération malaisienne des associations de consommateurs s'est félicitée de l'augmentation des taxes sur le tabac pour couvrir les frais de santé, comme cela est pratiqué ailleurs et recommandé par l'Organisation mondiale de la santé.

« Les taxes perçues devraient être utilisées pour fournir des programmes de sevrage tabagique. La mortalité et les maladies dues à la fumée de tabac pèsent sur les coûts des soins de santé et la productivité nationale », a déclaré le coordinateur de la lutte antitabac de Fomca, Muhammad Sha'ani Abdullah.

En juillet de cette année, un groupe mondial de défense des consommateurs Consumer Choice Center a averti que la vente et l'achat de cigarettes de contrebande – qui ne peuvent coûter qu'un tiers du prix des produits légaux – continueront de croître à moins de modifier les taxes locales sur le tabac.

CCC a déclaré que les cigarettes du marché noir avaient capturé 60% du marché, desservant environ 5 millions de fumeurs en Malaisie.

Au total, 22 000 fumeurs ont été traités dans le cadre du programme de sevrage tabagique jusqu'à présent, et le gouvernement a dépensé 2,8 millions de RM pour le programme l'année dernière seulement.

Publié à l'origine ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

proche